Brasserie et Boissons

La production de bières et boissons doit se faire en conformité avec les normes d’hygiènes les plus strictes. Non seulement l’hygiène influe sur la sécurité du produit, mais elle a une incidence considérable sur sa qualité, son apparence ect.

Le secteur est confronté à deux tendances contradictoires : volumes accrus et cycles de production courts. Dans le cas de procédés de production à très fort volume, il faut insister sur la reproductibilité et sur un rendement maximum compte tenu de marges faibles.

La transformation, le conditionnement et le transport des jus de fruit constituent un processus complexe qui exige une hygiène parfaite au niveau de chacun des nombreux points critiques de la chaîne. Mal traité, un jus se décolore rapidement, pouvant devenir invendable – mais il s’agit d’un produit délicat dont la texture varie énormément. Une optimisation de son traitement est donc indispensable.

Dans des systèmes de plus faible taille, le besoin de flexibilité est plus important. Si le système se prête aux cycles de production courts et aux changements de produits, il sera nettement plus aisé de « coller » à l’évolution des marchés.

L’aspect visuel du produit fini est crucial. Des défauts visuels minimes – sédimentation, aspect terne, décoloration – peuvent déboucher sur un contrôle qualité négatif.

Les liquides entrant dans la production de bière peuvent être étonnamment agressifs – le choix de matériels et d’accessoires adaptés est donc vital.

Exemple d'application

Red_triangle_chem_campaign Production de bière